A.A.T. n° 134 Contenir et cadrer

Date de parution : avril 2010
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 64

12.00

201 en stock

Éditorial

QUAZZA Jean-Pierre, Qu’est-ce que l’analyse transactionnelle ?, pp. III-V

Articles

SICHEM Véronique,
Les 3C, boussole de l’inattendu : Contact, Cadre, Contrat, pp. 1-8
Dans ce texte Véronique Sichem développe des idées présentées lors de la journée des A.A.T. de janvier 2009. Le thème en était : « Gérer l’inattendu dans les groupes ». Accueillir l’inattendu suppose que l’intervenant ou le thérapeute puisse l’incorporer dans sa propre stratégie. Au service de celle-ci, les démarches proposées par cet article apparaissent tout à fait nécessaires : d’abord il convient de maintenir en toute circonstance un contact, ce qui contribue à une bonne cohésion du groupe ; ensuite il faut maintenir le cadre, c’est-à-dire ce qui est « non-négociable » dans la vie et le développement du groupe ; et enfin ne pas cesser de revenir au contrat, c’est-à-dire aux objectifs négociés initialement. L’auteure note à juste titre que cette cartographie est utile à l’intervenant / thérapeute dans la conduite du groupe mais aussi aux participants pour se prémunir de l’illusion groupale, source possible de toutes les projections.

GOURSOLAS BOGREN Nathalie,
Utiliser l’A.T. pour comprendre et guérir les effets du harcèlement chez les enfants, pp. 9-23
Nathalie Goursolas Bogren lève le voile sur un sujet peu abordé à l’école… parce qu’il dérange… parce qu’il laisse les uns et les autres, adultes comme enfants, dans un sentiment difficile d’impuissance. L’auteure utilise les concepts transactionnalistes (en particulier celui de jeu de pouvoir) pour définir avec clarté le phénomène du harcèlement, et pour décrire les processus en ouvre. Ses étapes d’interventions posent et proposent, dans un second temps, des repères d’une grande pertinence afin d’accompagner ces enfants harcelés et leur famille à sortir d’une spirale délétère.

HAWKES Laurie,
Une pensée qui contient : A.T. et mentalisation, pp. 24-41
Que se cache-t-il derrière ce mot un peu barbare : mentalisation. Dans cet article, Laurie Hawkes nous expose avec simplicité et compétence ce que veut dire cette notion qui décrit un phénomène auquel nous sommes tous confrontés : les psychothérapeutes comme les éducateurs et sans doute aussi les personnes qui travaillent en organisation. S’appuyant sur les textes des spécialistes et prenant pour exemple L’Étranger de Camus, elle nous éclaire sur ce concept, parfois méconnu. Elle nous démontre comment une bonne mentalisation, en nous permettant de donner sens à nos émotions, désirs, frustrations, nous donne la capacité de mieux conduire notre vie.

Rencontre avec… Jan HENNIG, interviewé par Olivier MONTADAT, pp. 43-46

Forums
BRÉCARD France, Hérédité des talents ?, pp. 49-51
SEYS Marie-Christine, Et s’il s’agissait de la liberté humaine ?, pp. 51-52
ALLEYSSON Elyane, Le talent, cet en-plus, pp. 52-54
BLAIN-JOGUET Evelyne, Des regards qui l’espèrent, pp. 54-55