A.A.T. n° 128 Repères bousculés : identités en question

Date de parution : octobre 2008
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 72

12.00

297 en stock

Éditorial

QUAZZA Jean-Pierre, pp. III-IV

Hommage

Comité de rédactions des A.A.T., Une bien triste nouvelle, p. V

Articles

RUBBERS Brigitte,
L’Homme hyper-moderne : une mutation inquiétante du psychisme humain ?, pp. 1-11

MOISO Carlo,
Éthique et narcissisme social, pp. 12-25
L’article interroge sur les racines du narcissisme omniprésent dans notre société. La réflexion rapproche l’évolution de l’extéropsychè en chaque personne (de P0 à « P4 ») de l’histoire en Occident de deux ensembles de notions philosophiques : « culture » / « civilisation » et « éthique ». L’article se termine par un appel à l’action et à l’élaboration de conceptions éthiques et métaphysiques nouvelles.

SEYS Marie-Christine,
Dans un monde qui bouge, quelles sources de stabilité individuelle ?, pp. 26-33
Après avoir exposé le délitement des sources identitaires dans la sphère publique – emploi, protection sociale, perspectives de carrière – et dans la sphère privée – structure familiale, mobilité affective – l’article analyse les sources de stabilité individuelle et propose de s’appuyer sur de nouvelles ressources – dialogue, engagement et responsabilité – pour résoudre les dilemmes proposés à l’homme moderne et pour dépasser la déstabilisation dont il est l’objet.
Ce texte constitue une adaptation pour les A.A.T. d’une conférence prononcée par l’auteure au congrès de l’E.A.T.A. qui s’est tenu aux Diablerets, en Suisse, en Juillet 2007.

QUAZZA Jean-Pierre,
Rencontre avec… Ghislaine Dietlin-Georges, pp. 34-37
Ghislaine Dietlin-Georges est Analyste Transactionnelle, T.S.T.A. en Éducation, ancienne Directrice de la Rédaction des Actualités en Analyse Transactionnelle et psychopédagogue.
Une partie de ses interventions touche le milieu carcéral ; elle forme sur l’ensemble du territoire français des bénévoles qui accueillent et/ou hébergent, dans des Maisons d’Accueil gérées par des associations, des familles de détenus en « attente de parloir ».
Dans l’entretien ci-dessous, elle parle de son travail, de la spécificité de celui-ci dans les champs de l’analyse transactionnelle et de la signification que peut prendre un travail « social ».
Pour les A.A.T., cet entretien a été recueilli par Jean-Pierre Quazza.

DECAUX Annie,
Déterminants, organisateurs et phénomènes en psychothérapie, pp. 38-51
Dans Analyse Transactionnelle et psychothérapie (1) Eric Berne fait le postulat de l’existence de « trois ordres (ou niveaux) » constitutifs de la psyché qu’il présente comme « des nécessités cliniques pratiques » : les déterminants, les organisateurs et les phénomènes.
Il indique en préambule : « L’exposé qui va suivre s’adresse plus particulièrement à ceux qui ont des bases cliniques solides en Analyse transactionnelle » (2); étant donné sa formation initiale  en psychiatrie et en psychanalyse, il m’a paru intéressant de chercher à comprendre ce texte à la lumière de ces sources.
Cette réflexion m’a conduite à faire l’hypothèse d’une lecture qui s’est avérée éclairante pour  comprendre les difficultés de mes clients et utile pour les aider. Je propose de partager mon cheminement et mes hypothèses et de les étayer à travers deux exemples cliniques.

Forums
CHERNET Daniel, Le manager doit-il être éthique ?, pp. 53-55
BOYE Jean-Marie, L’éthique : espace de réflexion, pp. 55-57
DUCATTEEUW Philippe, Importance de l’éthique, pp. 57-58
GODET Jean-Pierre, Décisions et postures, pp. 58-60
DE SAINT-PIERRE Christine, Le manager doit avoir une éthique, pp. 60-62